À propos de la Chaire

Dans le cadre de la Chaire de recherche sur les cultures et littératures francophones du Canada, la recherche de Lucie Hotte (titulaire) vise à étudier la nature même de l’écriture minoritaire et plus précisément la réception critique de ce type de littérature. Les travaux porteront sur les problèmes de lecture que suscitent certains textes minoritaires, les enjeux liés à la réception interculturelle, notamment dans une perspective éthique, ainsi que les fondements épistémologiques des études littéraires.

Lucie Hotte est professeure titulaire au Département de français de l’Université d’Ottawa où elle aussi titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada. Ses recherches portent sur ses trois principaux champs d’intérêt : les théories de la lecture, les littératures minoritaires et l’écriture des femmes. Elle s’intéresse aussi à la réception critique des œuvres d’écrivains marginaux. Elle a beaucoup publié sur les littératures franco-canadiennes et les enjeux institutionnels propres aux littératures minoritaires.

En 2001, son essai, L’inscription de la lecture. Lecture du roman, romans de la lecture, a remporté le prix Gabrielle-Roy pour le meilleur ouvrage en critique littéraire portant sur la littérature québécoise et, en 2015, elle a reçu le prix du meilleur livre de l’Association des professeurs de français des universités et des collèges canadiens pour René Dionne et Gabrielle Poulin : œuvres et vies croisées, un ouvrage collectif voué à l’étude des œuvres du critique littéraire et professeur à l’Université d’Ottawa, René Dionne, et de la critique, romancière et poète, Gabrielle Poulin, son épouse. L’Introduction à la littérature franco-ontarienne (paru en 2010), qu’elle a codirigé avec Johanne Melançon, est l’ouvrage de référence incontournable sur la littérature franco-ontarienne. Ce livre s’est mérité une mention honorable au prix Champlain.

Parmi les 15 livres qu’elle a publiés, notons celui qu’elle a consacré aux romans pour la jeunesse de Doric Germain en 2012,  (Doric Germain, Éditions David, 2012), Habiter la distance. Études en marge de La distance habitée, ouvrage  paru en 2009 qui rend hommage aux travaux du critique de renommé internationale François Paré, qu’elle a co-dirigé avec Guy Poirier de l’Université de Waterloo  et le livre qui a transformé la critique littérature franco-ontarienne : La littérature franco-ontarienne. Enjeux esthétiques qu’elle a co-dirigé avec François Ouellet de l’Université du Québec à Chicoutimi en 1996. Pour marquer le 20e anniversaire de parution de cet ouvrage, François Ouellet et elle viennent de faire paraître un nouvel ouvrage collectif intitulé La littérature franco-ontarienne depuis 1996. Nouveaux enjeux esthétiques.

Madame Hotte travaille présentement à un important projet de recherche subventionné par le CRSH dans le cadre duquel elle étudie les réseaux littéraires franco-canadiens entre 1970 et 2010.

Coordonnées :

Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada
Centre de recherche en civilisation canadienne-française
65, rue Université, Pavillon Morisset, pièce 040
Université d’Ottawa
Ottawa (Ontario)  K1N 6N5
(613) 562-5800, p. 1078 ou 4013
clfc@uottawa.ca ou lhotte@uottawa.ca