Les réseaux littéraires franco-canadiens : 1970-2010 (financé par l’Université d’Ottawa 2014-2019 et le CRSH 2015-2020)

Ce projet porte sur les rapports qui unissent les institutions littéraires acadienne, franco-manitobaine, franco-ontarienne et québécoise tant du point de vue des collaborations entre les organismes (co-édition, création d’organismes communs en édition, en recherche ou en critique littéraire) que des collaborations entre les individus (rencontres d’écrivains, écriture conjointe de livres, etc.). Cette étude qui porte plus particulièrement sur les institutions littéraires franco-canadiennes minoritaires en Acadie, en Ontario et dans l’Ouest canadien s’avère cruciale pour mieux comprendre leur développement parce qu’elle n’examinera pas que les liens entre les acteurs d’un seul milieu mais aussi les rapports que les acteurs d’une région entretiennent avec ceux des autres régions incluant le Québec.

L’objectif principal du projet est de mieux comprendre le fonctionnement des réseaux littéraires franco-canadiens minoritaires en analysant les relations entre les actants des divers milieux. Deux moments seront ciblés, soit celui où les institutions littéraires se mettent en place (années 1970 et 1980) et celui où elles se trouvent confrontées à une mondialisation grandissante (années 1990 et 2010).

Les objectifs secondaires visent à

  1. définir, catégoriser et reconstituer la structure des réseaux et les relations qui unissent les divers acteurs;
  2. cerner le capital relationnel qui découle de ces échanges;
  3. comprendre les parcours des plus importants acteurs de chaque région dans les sphères éditoriale, critique et auctoriale par une analyse des données qui seront archivées dans la base de données qui sera créée dans le cadre du projet;
  4. repenser le fonctionnement des littératures minoritaires en conceptualisant leur mise en réseau afin
  5. d’étudier la vie littéraire en fonction des relations sociales concrètes.

Une douzaine d’acteurs seront analysés plus en détail :

Volet éditorial : Éditions d’Acadie, Éditions Perce-Neige, Éditions Prise de parole, Éditions du blé et Éditions des plaines. Cette étude s’appuiera sur la recherche déjà menée dans les fonds d’archives des Éditions du Vermillon et des Éditions de l’Interligne ainsi que des entretiens réalisés dans le cadre du projet « Constructions d’une mémoire française à Ottawa » (CRSH 2011-2014; chercheure principale : Anne Gilbert). Acteurs ciblés : Gérald Leblanc, J.R. Léveillé, Annette Saint-Pierre et Robert Dickson. Autres acteurs importants : Marcel Ouellette, Gaston Tremblay, denise truax.

Volet critique : acteurs ciblés pour l’Acadie : Marguerite Maillet, Raoul Boudreau; pour l’Ontario : François Paré; pour le Manitoba : Rosmarin Heidenreich. Cette étude se fondera sur les travaux de ma chaire (CLFC 2009-2013) sur Fernand Dorais et René Dionne (Ontario).

Volet auctorial : acteurs ciblés pour l’Acadie : Herménégilde Chiasson, Dyane Léger et France Daigle; pour l’Ontario : Patrice Desbiens, Daniel Poliquin et Andrée Lacelle; pour le Manitoba : J.R. Léveillé (en tant qu’auteur), Simone Chaput et Lise Gaboury-Diallo.

Les résultats seront diffusés en ligne par le biais d’un site internet qui donnera également accès à la base de données ainsi que par les voies plus traditionnelles des communications dans des colloques et de la publication d’articles et de livres.

This entry was posted in Projets de recherche en cours and tagged , , , , . Bookmark the permalink.