Conférences d’honneur (keynote speaker) et panels d’ouverture

  • « Construire la mémoire d’une communauté : le cas de la francophonie ontarienne », conférence donnée au colloque international « Patrimoines documentaires communs et analyse des cultures en mouvement : Poitou, Aquitaine, Amérique du Nord », Université de Poitiers (France), le 17 novembre 2016.
  • Lucie Hotte et François Ouellet, « Nouveaux enjeux esthétiques en littérature franco-ontarienne », conférence donnée au colloque « Vingt-cinq années de recherche à l’APLAQA : état des lieux et perspectives d’avenir en études littéraires en Acadie, au Québec et au Canada français », APLAQA, Université du Nouveau-Brunswick, campus de Sains-Jean, le 23 octobre 2015.
  • « René Dionne, homme de lettres et passeur culturel », conférence donnée au colloque « La francophonie canadienne au carrefour des savoirs et des communautés », Acfas, Université du Québec à Rimouski, le 26 mai 2015.
  • « La fabrication de la littérature franco-ontarienne », conférence donnée au colloque de l’Association des professeurs de français des universités et collèges canadiens, Congrès des sciences sociales et humaines, Université Brock, le 27 mai 2014.
  • « Au-delà de l’exiguïté : les œuvres de France Daigle, Andrée Christensen et Simone Chaput », conférence donnée au colloque « Franchir les frontières de l’exiguïté : les lieux de rapprochement dans les littératures minoritaires », APLAQA, Université Sainte-Anne, Pointe-de-l’Église (Nouvelle-Écosse), le 14 août 2013.
  • « Être écrivaine dans le contexte des littératures francophones minoritaires du Canada de 1970 à 1985 », conférence donnée au colloque « Écritures des femmes du Canada : textes et générations en contact », Collaboratoire scientifique des écrits du Canada (CSÉC), Centre de littérature canadienne, Université de l’Alberta, Edmonton, le 3 octobre 2010.
  • « L’évolution de la place de l’artiste dans les communautés francophones du Canada », panel d’ouverture au colloque « La francophonie canadienne en mouvement : continuité ou rupture? », Acfas, Université de Montréal, le 11 mai 2010.