Claudia Labrosse

Claudia Labrosse détient une maîtrise et un doctorat en lettres françaises de l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse à la façon dont le corps investit l’écriture et la transforme dans les romans québécois contemporains de même que dans l’œuvre d’Alain Bernard Marchand, mettant en lumière sa double nature (d’objet et de sujet de l’écriture). Ayant co-dirigé des ouvrages collectifs de même que de nombreux articles portant sur ce phénomène de « somatisation » du texte par la chair, Claudia Labrosse a reçu en 2009 une bourse de recherche postdoctorale pour son projet dédié à la représentation de la beauté féminine dans les oeuvres de romancières québécoises depuis 1980. C’est au département de français de l’Université Carleton qu’elle a effectué ces recherches. De passage au département des langues modernes de l’Université de Winnipeg à titre de professeure adjointe, elle a ensuite enseigné le français et la littérature à l’Université Carleton. Elle est maintenant professeure de français au Collège militaire royal du Canada à Kingston.

Publications
Site internet