Johanne Melançon

Professeure titulaire au Département d’études françaises de l’Université Laurentienne, Johanne Melançon y enseigne la chanson et la littérature de l’Ontario français et du Québec. Après une thèse sur les mécanismes de l’interprétation dans la chanson québécoise à partir des chansons de l’auteur-compositeur-interprète Richard Séguin, elle poursuit, depuis 2006, des recherches portant sur la réception critique, en particulier dans le cadre du projet de recherche «Identité, altérité et éthique dans la littérature franco-ontarienne» (CRSH 2006-2009) mené en collaboration avec Lucie Hotte. Une des rares spécialistes de la chanson québécoise et franco-ontarienne, elle a publié des articles sur la chanson en Ontario français et a dirigé un numéro spécial de la revue Québec Studies (2008) portant sur la chanson québécoise. Elle est également l’auteure de plusieurs analyses sur la littérature franco-ontarienne. Elle a co-dirigé deux ouvrages portant sur ce corpus avec Lucie Hotte : Thèmes et variations. Regards sur la littérature franco-ontarienne (2005) et Introduction à la littérature franco-ontarienne (2010) qui a reçu une mention honorable du jury du Prix Champlain. Elle a aussi dirigé le collectif Écrire au féminin au Canada français, (Sudbury, Prise de parole, 2013, 316p.). Elle prépare en ce moment un essai sur l’altérité et le métissage dans la littérature et la chanson de l’Ontario français. Ses plus récentes recherches portent sur la poésie franco-ontarienne, tant du point de vue de sa réception critique que de la dimension esthétique des œuvres. Son projet de recherche actuel, subventionné par le CRSH, s’intitule « Analyse et mise en valeur des archives du théâtre franco-ontarien contemporain ».

Publications