Critique d’œuvres franco-ontariennes

Ce pays qui est le mien de Didier Leclair :
savoir s’enraciner à l’étranger
Compte rendu de Loïc Gauthier Le Coz

 

 

 

 

 

Un souffle venu de loin de Estelle Beauchamp :
un devoir de mémoire
Compte rendu de Sabrina Marois

 

 

 

 

 

Un cri trop grand de Gabrielle Poulin :
des marques de l’enfance et de la maternité absente
Compte rendu de Chloé Paulin