Chapitres de livres

  • Lucie Hotte et François Paré, « Écrire en contexte minoritaire au Canada depuis plus de 400 ans », dans Lucie Hotte et François Paré (dir.), Les littératures franco-candiennes à l’épreuve du temps, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, coll. « Archives des lettres canadiennes », tome xvi, 2016, p. 7-23.
  • « Une tradition de lecture à inventer. La critique littéraire en contexte minoritaire », dans Lucie Hotte et François Paré (dir.), Les littératures franco-canadiennes à l’épreuve du temps, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, coll. « Archives des lettres canadiennes », tome xvi, 2016, p. 71-111.
  • « Au-delà de l’exiguïté : les œuvres de France Daigle, d’Andrée Christensen et de Simone Chaput»,  dans Jimmy Thibeault, Daniel Long, Désiré Nyela et Jean Wilson (dir.), Au-delà de l’exiguïté. Échos et convergences dans les littératures minoritaires, Moncton, Éditions Perce-Neige, coll. «Archipel / APLAQA», 2016, p. 31-51.
  • Lucie Hotte et François Ouellet, « Introduction », dans Lucie Hotte et François Ouellet (dir.), La littérature franco-ontarienne depuis 1996 : nouveaux enjeux esthétiques, Sudbury, Éditions Prise de parole, coll. « Agora », 2016, p. 5-20.
  • « Représentations dystopiques de l’espace franco-ontarien dans Rose amer de Martine Delvaux », dans Lucie Hotte et François Ouellet (dir.), La littérature franco-ontarienne depuis 1996 : nouveaux enjeux esthétiques, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2016, p. 255-275.
  • « Fortune et infortunes littéraires du Règlement 17 », dans Michel Bock et François Charbonneau (dir.), Le siècle du Règlement 17, Sudbury, Prise de parole, 2015, coll.
    « Agora », p. 331-354.
  • « Deux vies en écriture », dans Lucie Hotte (dir.), René Dionne et Gabrielle Poulin : œuvres et vies croisées, avec la coll. de Robert Yergeau, Ottawa, David, 2014, p. 7-45.
  • « Être écrivaine dans le contexte des littératures francophones minoritaires du Canada de 1970 à 1985 », dans Marie Carrière et Patricia Demers (dir.), Regenerations: Canadian Women’s Writing / Régénérations : Écriture des femmes au Canada, Edmonton, University of Alberta Press, 2014, p. 141-163.
  • « Romans de ville, romans des champs : la configuration spatiale chez France Daigle, Simone Chaput et Daniel Poliquin », dans Anne-Yvonne Julien (dir.), Littératures québécoise et acadienne contemporaines. Au prisme de la ville, avec la coll. d’André Magord, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 41-52.
  • « L’Universalisme et les conceptions des littératures minoritaires », dans Mourad Ali-Khodja (dir.), Des apories de l’universalisme aux promesses de l’universel, Québec, Presses de l’Université Laval, 2013, p. 125-143.
  • « Transtextualité anglo-américaine : Volkswagen Blues de Jacques Poulin et L’écureuil noir de Daniel Poliquin », dans Lise Gauvin, Cécile Van den Avenne, Véronique Corinus et Ching Selao (dir.), Littératures francophones : parodies, pastiches, réécritures, Lyon, ENS Éditions, 2013, coll. « Signes », p. 105-116.
  • « Exil, migrance et nostalgie dans l’œuvre de Patrice Desbiens », dans Michael Brophy, Mary Gallagher, Emer O’Beirne et Douglas Smith (dir.), La migrance à l’œuvre : repérages esthétiques, éthiques et politiques, Francfort, Peter Lang, 2011, p. 36-52.
  • Lucie Hotte et Johanne Melançon, « Introduction », dans Lucie Hotte et Johanne Melançon (dir.), Introduction à la littérature franco-ontarienne, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2010, p. 5-70.
  • « Le roman franco-ontarien », dans Lucie Hotte et Johanne Melançon (dir.), Introduction à la littérature franco-ontarienne, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2010, p. 199-237.
  • « Raconter des histoires », dans Lucie Hotte (dir.), (Se) Raconter des histoires : Histoire et histoires dans les littératures francophones du Canada, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2010, p. 7-14.
  • Lucie Hotte et Guy Poirier, « Introduction », dans Lucie Hotte et Guy Poirier (dir.), Habiter la distance. Études en marge de La distance habitée, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2009, p. 7-14.
  • « S’éloigner, s’exiler, fuir : la migration comme mise à distance chez Michel Ouellette », dans Lucie Hotte et Guy Poirier (dir.), Habiter la distance. Études en marge de La distance habitée, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2009, p. 123-145.
  • « La mémoire des lieux et l’identité collective en littérature franco-ontarienne », dans Anne Gilbert, Michel Bock et Joseph-Yvon Thériault (dir.), Entre lieux et mémoire. L’inscription de la francophonie canadienne dans la durée, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, coll. « Amérique française », 2009, p. 337-367.
  • « Donner la parole à l’Autre. Narration, altérité et éthique dans L’Écureuil noir de Daniel Poliquin », dans François Ouellet (dir.), Lire Poliquin, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2009, p. 85-100.
  • « Littérature, identité et altérité : l’instauration de champs littéraires spécifiques au Québec et en Ontario français », dans Lise Toft et Lisbeth Verstraete-Hansen (dir.), Une francophonie plurielle. Langues, idées et cultures en mouvement, Copenhague, Museum Tusculanum Press (Presses de l’Université de Copenhague), coll. « Études Romanes », vol. 59, 2009, p. 81-92.
  • Lucie Hotte et Johanne Melançon, « La poétique des frontières dans Famien (sa voix dans le désert) et L’écho des ombres de Michel Dallaire », dans Samira Belyazid (dir.), Littérature francophone contemporaine : essais sur le dialogue et les frontières, Lewiston (New York), Edwin Mellen Press, 2008, p. 159-182.
  • « Entre l’esthétique et l’identité : la création en contexte minoritaire », dans Joseph Yvon Thériault, Anne Gilbert et Linda Cardinal (dir.), L’espace francophone en milieu minoritaire au Canada : nouveaux enjeux, nouvelles mobilisations, Montréal, Fides, 2008, p. 319-350.
  • « L’espace textuel de la fragmentation chez Patrice Desbiens », dans Carlo Lavoie (dir.), Lire du fragment : analyses et procédés littéraires, Québec, Nota Bene, coll. « Terre américaine », 2008, p. 317-334.
  • « Fernand Dorais et la critique littéraire franco-ontarienne », dans Gratien Allaire et Michel Giroux (dir.), Fernand Dorais et l’Ontario français. Réflexions sur l’œuvre et l’influence d’un provocateur franco-ontarien, Sudbury, Institut franco-ontarien, coll. « Fleur-de-trille », 2007, p. 83-107.
  • « L’institution littéraire franco-ontarienne : don du ciel ou fléau? », dans d’Ali Reguigui et Hédi Bouraoui (dir.), Perspectives sur la littérature franco-ontarienne, éd. revue et aug., Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2007, p. 127-136.
  • « Le Cri et la crise : de la violence et du langage dans l’œuvre de Jean Marc Dalpé », dans Stéphanie Nutting et François Paré (dir.), Jean Marc Dalpé. Ouvrier d’un dire, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2007, p. 169-186.
  • « Identité collective et identité individuelle : le sujet poétique en poésie franco-ontarienne », dans Michael Brophy et Mary Gallagher (dir.), Sens et présence du sujet poétique. La poésie de la France et du monde francophone depuis 1980, Amsterdam, Rodopi, coll. « Faux titre », 2006, p. 169-179.
  • « Le jeu des noms dans l’œuvre romanesque de Réjean Ducharme », dans Élizabeth Haghebaert et Élizabeth Nardout-Lafarge (dir.), Réjean Ducharme en revue, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 2006, coll. « De vives voix », p. 79-89. (Paru précédemment dans Voix et Images, vol. 18, no 1, automne 1992, p. 105-117.)
  • « En quête d’espace : les figures de l’enfermement dans LavallévilleLe Chien etFrench Town », dans Lucie Hotte et Johanne Melançon (dir.), Thèmes et variations : regards sur la littérature franco-ontarienne, Sudbury, Prise de parole, coll. « Agora », 2005, p. 41-57.
  • « L’inscription de l’espace en poésie franco-ontarienne », dans Robert Yergeau (dir.),Itinéraires de la poésie. Enjeux actuels en Acadie, en Ontario et dans l’Ouest canadien, Ottawa, Le Nordir, coll. « Roger-Bernard », 2004, p. 99-111.
  • « Devenir homme. L’apprentissage de la vie dans les romans pour la jeunesse de Doric Germain », dans Françoise Lepage (dir.), Littérature pour la jeunesse, 1970-2000, Montréal, Fides, coll. « Archives des lettres canadiennes », 2003, p. 265-286.
  • « Une nouvelle littérature franco-ontarienne », dans Lucie Hotte (dir.), La littérature franco-ontarienne : voies nouvelles, nouvelles voix, avec la coll. de Louis Bélanger et de Stefan Psenak, Ottawa, Le Nordir, 2002, p. 7-12.
  • « La littérature franco-ontarienne à la recherche d’une nouvelle voie : enjeux du particularisme et de l’universalisme », dans Lucie Hotte (dir.), La littérature franco-ontarienne : voies nouvelles, nouvelles voix, avec la coll. de Louis Bélanger et de Stefan Psenak, Ottawa, Le Nordir, coll. « Roger-Bernard », 2002, p. 35-47.
  • Linda Cardinal et Lucie Hotte, « Introduction », dans Linda Cardinal et Lucie Hotte (dir.), La parole mémorielle des femmes, Montréal, Éditions du remue-ménage, 2002, p. 9-12.
  • « Retour aux origines. Le discours mémoriel dans trois textes d’Annie Ernaux », dans « Lucie Hotte et Linda Cardinal » (dir.), La parole mémorielle des femmes, Montréal, Éditions du remue-ménage, 2002, p. 139-155.
  • « Un pays à soi. Construction d’un territoire franco-ontarien », dans Jaap Lintvelt et François Paré (dir.), Frontières flottantes. Lieu et espace dans les cultures francophones du Canada, Amsterdam, Rodopi, 2001, p. 217-228.