Disclaimer / Avis de non-responsabilité
  • « La marquise de Condorcet : l’aristocrate républicaine, la traductrice militante et philosophe », dans J.-P. Beaulieu (dir.) (2004), D’une écriture à l’autre. Les femmes et la traduction sous l’Ancien Régime, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, p. 243-264.
  • « Albertine Necker de Saussure, traductrice de transition et « sourcière » du romantisme », dans J. Delisle (dir.) (2002), Portraits de traductrices, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, p. 117-171.
  • « Irène de Buisseret, « comtesse » de la traduction, pédagogue humaniste », dans J. Delisle (dir.) (2002), Portraits de traductrices, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, p. 369-402.
  • « Le métalangage de l’enseignement de la traduction d’après les manuels », dans J. Delisle et H. Lee-Jahnke (dir.) (1998), Enseignement de la traduction et traduction dans l’enseignement, Ottawa, PUO, p. 185-242.
  • « Les traducteurs, inventeurs d’alphabets », avec la collaboration de Pierre Cloutier, dans J. Delisle (dir.) (1995), Les traducteurs dans l’histoire, p. 23-36.
  • « Les traducteurs, diffuseurs des connaissances », avec la collaboration de Myriam Salama-Carr, dans J. Delisle (dir.) (1995), Les traducteurs dans l’histoire, p. 109-134.
  • « Pierre Baillargeon, traducteur nourricier, littéraire et fictif », dans J. Delisle (dir.), Portraits de traducteurs, 1995, p. 259-301.