Disclaimer / Avis de non-responsabilité

Dr. Serdar Tunçer

Posted by lamacs On février - 8 - 2019

M. Serdar Tunçer est détenteur d’un Ph.D. en Communication et Relations publiques de l’Université d’Istanbul. Sa thèse porte sur « la méthodologie narrative et l’analyse de discours en communication de crises ». Il est présentement Associé de recherche en résidence auprès du Laboratoire des médias audiovisuels pour l’étude des cultures et des sociétés (LAMAC&S) à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur interculturalités des récits de réfugiés et d’immigrants turques au Canada. M. Tunçer cumule plus de 15 années d’expérience en communication, marketing professionnel et en consultation internationale.

Women in the “Promised Land” places African Canadian women’s lived experiences, identities, and histories at the centre of Canada’s past. This collection of original research edited by leading scholars in the field encourages readers to interrogate the idea of Canada as a “Promised Land” by examining the rich and varied history of African Canadian women.

The nine chapters span the early 1830’s of slavery through to the late twentieth centuries of activism. This interdisciplinary collection draws on existing research from cultural studies, literary studies, communications, and visual culture to reframe familiar figures in African Canadian women’s history, such as feminist Mary Ann Shadd and civil rights activist Viola Desmond, in the wider African diaspora.

This invaluable text sheds light on questions of the past, present, and future in the field, and is best suited for undergraduate courses in women’s studies, African studies, sociology, and history.

“Guided by the adage ‘the half has never been told,’ the editors and contributors have combed the field of Black women’s history and have presented to us a collection that is rich and textured.… The research for this collection is remarkable, the analyses coherent, and the individual stories fundamental. Women in the ‘Promised Land’ is a welcome addition to the study of Black women’s history. The editors must be commended for having the vision to make this outstanding work come to light.”  (Afua Cooper, James R. Johnston Chair in Black Canadian Studies, Dalhousie University)

“We have all been waiting for quite some time for this dynamic collection of new essays in African Canadian women’s history. Broaching topics such as slavery and visual culture, temperance, labour, and civic leadership, this book makes a key contribution to African Canadian history. It will surely attract a robust general audience.” (Barrington Walker, Department of History, Queen’s University_

Mr. Mebometa Ndongo, Ph.D.

Posted by lamacs On juillet - 26 - 2017

Mr. Mebometa Ndongo, Ph.D. est Professeur associé à l’Université Carleton – Institut d’études africaines (Ottawa) depuis 2010, Professeur à temps partiel (APTPUO) et Chercheur invité au département de géographie, Université d’Ottawa depuis 2015, et consultant en développement international.  Mr. Ndongo est directeur académique du Secrétariat permanent de la Conférence Internationale sur l’Urbanisation Durable au Canada, en Chine et dans les pays africains dans un cadre de coopération triangulaire (iccasu.org). Il a publié dans des revues savantes avec comité de lecture, tout en étant évaluateur dans plusieurs autres. Élargis au PPGIS – Public Participatory Geographic Information Systems, ses champs de spécialisation couvrent le développement urbain, les dynamiques globales, la construction institutionnelle, l’environnement structurel, l’apprentissage opérationnel, la gouvernance globale/locale, l’innovation sociale, la durabilité, l’évaluation du développement et la Gouvernabilité programmée. Comme Urbanologue, le docteur Mebometa Ndongo a approfondi comment les aspects intérieurs d’un pays et extérieurs à son territoire peuvent contribuer au développement urbain de l’Afrique. Il est titulaire d’un B.Sc. et d’une M.Sc. en urbanisme de l’Université de Montréal, et d’un Ph.D. en études urbaines de l’Université du Québec à Montréal. Intitulée : L’intervention de la Banque Mondiale et la reconfiguration institutionnelle au niveau local : analyse de huit projets de développement urbain au Sénégal (1972-2006), sa thèse a mérité la mention : Excellent.

Né à Mboma, un village reculé, situé à l’Est du Cameroun, Mebometa Ndongo a toujours été fasciné par la ville, qu’il étudie depuis 1985. Pour lui, celle-ci constitue, pour le développement, un potentiel et une opportunité, de même qu’une contrainte et une menace. Technicien Urbaniste, diplômé de l’École nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé, il a été fonctionnaire dans l’administration gouvernementale camerounaise. Il a participé à l’élaboration des documents d’urbanisme touchant la planification et à la production d’une base de données urbaines, traduisant sa contribution au développement de la coopération avec la France et la Belgique. Au cours des 25 dernières années au Cameroun et au Canada, Mebometa Ndongo a étudié, servi dans la fonction publique, entrepris de la recherche, consulté et enseigné des matières reliées à la mondialisation, à la globalisation, aux villes, à l’urbanisation et au développement urbain, surtout par rapport à l’Afrique. Son expérience est vaste dans le champ du développement international, ayant offert à SETYM International, à l’École nationale d’administration publique (Québec-Canada) et à l’Oxfam, des séminaires aux administrateurs de haut niveau africains et antillais et aux acteurs internationaux, avec un accent sur la gouvernance, la décentralisation et la réduction de la pauvreté suivant une critique constructive des objectifs du millénaire pour développement élaborés par l’Organisation des Nations Unies. Il est un défenseur de la coopération triangulaire, Nord-Sud-Diasporas, ainsi qu’un analyste critique des questions géopolitiques africaines, telles que le développement de la coopération entre anglophones et francophones, comprenant la mondialisation inclusive.

Osée Kamga

Posted by lamacs On juillet - 10 - 2015

Osée Kamga, Ph.D, est spécialiste en communication et développement international, et travaille depuis une quinzaine d’années sur la problématique du numérique dans la perspective du changement social sur le continent africain. Son champ d’intérêt couvre les stratégies de pénétration et d’expansion des multinationales de la communication sur le marché africain, l’évolution des systèmes régulatoires nationaux pour faire face aux impératifs de la globalisation, de même que les modes d’appropriation et d’usage des technologies numériques. Une approche qui le situe ainsi aux confluents de l’économie politique des communication internationales et des cultural studies.

Serge Banyongen

Posted by lamacs On juin - 23 - 2011

Serge Banyongen est docteur en sciences politiques de l’université d’Ottawa. Détenteur d’une maitrise en communication organisationnelle, il est journaliste de formation. Il est l’auteur de plusieurs articles scientifiques et de deux livres : La communication des Institutions de Bretton-Woods en Afrique paru aux éditions universitaires européennes et Rôle et responsabilité des acteurs africains dans les relations sino-africaines paru aux éditions l’Harmattan. Dr Banyongen enseigne la communication organisationnelle et les études des médias à l’université d’Ottawa. Ses recherches portent entre autres sur les stratégies de communication en situation de crise,  les enjeux de la communication gouvernementale et les dynamiques de communication à l’ère digitale.

Pierre Ndoumaï

Posted by lamacs On février - 14 - 2011


Pierre Ndoumaï est docteur en Patristique de l’Université de Saint-Paul, au Canada. Il enseigne le patristique et l’histoire du christianisme à l’Université Acadia (Campus de Montréal). En plus du christianisme ancien, ses recherches portent sur les études africaines et interculturelles. Il est chercheur associé au Laboratoire des médias audiovisuels pour l’étude des cultures et des sociétés (LAMAC&S, Université d’Ottawa). Il est l’auteur de : On ne naît pas noir, on le devient. On ne naît pas noir, on le devient. Les métamorphoses d’une idéologie raciste et esclavagiste, Paris, L’Harmattan, 2007 et
Indépendance et néocolonialisme en Afrique. Bilan d’un courant dévastateur. Paris. L’Harmattan. 2011.

(English) Afua Cooper

Posted by lamacs On septembre - 21 - 2010

Désolé, cet article est seulement disponible en English.

(English) Imre Szeman

Posted by lamacs On juin - 15 - 2010

Imre Szeman was a Senator William McMaster Chair of Globalization and Cultural Studies at McMaster University, where he has taught since 1999. He is the recipient of the John Polanyi Prize in Literature (2000), Petro-Canada Young Innovator Award (2003), the Scotiabank-AUCC Award for Excellence in Internationalization (2004, for the Institute on Globalization), and an Alexander von Humboldt Fellowship (2005–7), among other awards. He is a co-founder of the Canadian Association of Cultural Studies and a founding member of the Cultural Studies Association (U.S.). Szeman is co-editor of Cultural Spaces, a book series published by University of Toronto Press, as well as co- editor of the Review of Education, Pedagogy and Cultural Studies and a member of the editorial collective of the journal Mediations.

Dr. Szeman’s main areas of research are in globalization, visual cultural studies, contemporary popular culture, postcolonial studies, and social and cultural theory. He is author of Zones of Instability: Literature, Postcolonialism and the Nation (2003) and co-author of Popular Culture: A User’s Guide (2004). He is also co-editor of Pierre Bourdieu: Fieldwork in Culture (2000), the second edition of the Johns Hopkins Guide to Literary Theory and Criticism (2005), Global-Local Consumption (forthcoming 2008) and Canadian Cultural Studies: A Reader (forthcoming 2008).

(English) Mahmoud Eid+

Posted by lamacs On juin - 15 - 2010

Mahmoud Eid is an Associate Professor at the Department of Communication, University of Ottawa, Ontario, Canada. Dr. Eid previously taught in the University of Regina’s School of Journalism in Regina, Saskatchewan, and in Carleton University’s School of Journalism and Communication in Ottawa, Ontario. His professional expertise lies in quantitative and qualitative research regarding the effects of mass media and social development. His teaching experience, research interests, and publications concentrate on international communication, media studies, communication research methods, terrorism, crisis management and conflict resolution, modernity, and the political economy of communication.

Dr. Eid is the editor of Global Media Journal — Canadian Edition. He is the series editor of Communication Research Methods: Quantitative and Qualitative Approaches, the editor of Cybercultures, and co-editor of Introduction to Media Studies.

Dr. Eid’s current research aims at developing rational choices and strategies for Canadian communication decision-makers to use when faced with various potential transnational and internal terrorist situations.

(English) Susheel Bibbs

Posted by lamacs On juin - 15 - 2010

Susheel Bibbs is a former EMMY-award winning TV executive producer and is currently sponsored by the Film Arts Foundation, San Francisco. An accomplished actress and acclaimed classical singer, Dr. Bibbs has won both international notice for her singing and touring grants from the California Arts Council’s Touring and Presenting Program and others.

She holds a Ph.D. in Communications with emphasis in the Mass Communication of African-American and Diaspora history as well as advanced degrees in philosophy and music. Currently she lectures at the University of California at Berkeley. In addition to the title « world’s foremost authority on Pleasant » given by the Supervisors of the City and County of San Francisco, Susheel has also been given grants from the African American Museum and Library at Oakland and the National Parks Service as well as commendations for her contribution to women’s history from the L.A. Afro-American Museum and the City Museum of St. Louis.

Sponsors