Profils vedette

La maîtrise bilingue d’un an en littératures et cultures du monde a eu plusieurs diplômés réussis. Découvrez ce qu’ils et elles ont dit de leur expérience et où cela les a conduits.

Écoutez nos diplômés parler sur le programme

« La maîtrise en littératures et cultures du monde m’a beaucoup aidé au niveau de mes compétences de recherche et de synthèse. J’ai donc su mener à terme un projet de recherche et de rédaction échelonné sur plusieurs mois avec l’aide de mes professeurs et mes camarades de classe. En raison de la diversité des domaines de spécialisation des professeurs du programme, chaque étudiant pouvait réellement aborder son mémoire sur un sujet qui le passionne. Pour ma part, la bande dessinée n’était pas vue d’un très bon œil au sein du département de lettres françaises, voire même méprisée. L’aspect bilingue du programme m’a aussi aidé à améliorer mes compétences en traduction. Bref, ayant exercé des emplois de traducteur, professeur de français langue seconde, professeur en traduction et professeur en littérature (poste actuel), je peux affirmer, et ce, sans l’ombre d’un doute, que la maîtrise en littératures et cultures du monde m’a grandement aidé d’un point de vue professionnel. Si c’était à refaire, je ne changerais absolument rien. » -Nicolas Bilodeau

 

« Le programme de littératures et cultures du monde (LCM) était une expérience merveilleuse. J’ai créé des amis fantastiques et j’ai fait des connections avec des gens de cultures différentes pendant d’engager avec le matériel de cours et de développer notre compétence interculturelle ensemble. La chose que j’ai le plus apprécié du programme était la taille des cours petits et l’emphase sur les discussions en cours. Chaque session de cours, j’avais hâte d’entendre les opinions et interprétations de mes collègues ainsi que celles de mes professeurs. Contrairement à mon expérience en premier cycle, je trouvais que le programme de LCM a fourni l’encouragement de défier nos assomptions et de partager nos penser dans un environnement ouvert et encourageant. Deuxièmement, j’ai apprécié la liberté de poursuivre notre propre recherche et intérêts académiques. Par exemple, j’ai combiné la recherche littéraire avec des entretiens que j’ai conduits, tout supervisé par mon directeur dans un des départements de sciences sociales. J’ai beaucoup apprécié la flexibilité que le programme a fournit. Finalement, je peux dire avec confiance que les compétences et la connaissance que j’ai développée dans le programme LCM m’a aidé à obtenir une emploie formidable dans le secteur d’établissement et d’immigration à Ottawa. » – Zac Tabler (traduit d’anglais)

 

« J’étais chanceuse de suivre pendant un an un programme multidisciplinaire tel que la maîtrise en littératures et cultures du monde à l’Université d’Ottawa. Tous les cours étaient différents mais partageaient plusieurs thèmes communs tels que les littératures, les cultures, la migration et l’immigration, les linguistiques et les langues. La matière était toujours pertinente à ce qui se passait dans le monde actuel et les discussions en classe étaient un excellent moyen de partager de différentes perspectives et théories. La durée du programme (seulement un an) était parfaite parce que j’ai pu apprendre énormément en peu de temps rapidement intégrer dans le monde de travail. La cohorte était également excellente, nous étions tous des amis et aimions venir en classe chaque semaine pour discuter de nouveaux thèmes ensemble. J’ai apprécié le fait qu’il y avait deux cours axés sur la recherche et l’écriture au niveau de la maîtrise, ce qui m’a aidé à produire ma mémoire. Les compétences que j’ai apprises dans ce programme se sont concrétisées dans mon deuxième diplôme de maîtrise et dans ma carrière. Je suis reconnaissante d’avoir eu cette excellente expérience académique qui m’a tant appris. La taille des classes était petite et intime et les professeurs étaient passionnés par leurs sujets. En conclusion, je recommanderais ce programme à ceux et celles qui souhaitent poursuivre la formation continuée dans les sciences humaines à travers plusieurs disciplines. » – Katarina G. (traduit d’anglais)

 

“Mon expérience lors de ma maîtrise d’un an en littératures et cultures du monde était vraiment inoubliable. J’ai eu le plaisir de travailler avec des professeurs qui sont des experts dans leurs domaines qui étaient bilingue, favorables et qui m’ont donné, ainsi qu’à ma cohorte, de nombreuses occasions d’explorer des différents sujets – quelques-uns qu’on n’a jamais même considérés.

De plus, ma cohorte était composée d’étudiants et d’étudiantes très engagés et brillants avec de fondations dans plusieurs domaines et nos idées et points de vue diverse en classe ont créé une atmosphère pour les discussions constructives, stimulantes et mémorables sur l’histoire et le monde d’aujourd’hui.

En tant que personne qui venait des sciences sociales, j’avais l’impression que j’avais beaucoup à apprendre, mais finalement j’ai obtenu mon diplôme du programme, me sentant confiante quant à ma capacité d’engager avec le cinéma, l’art, la littérature et d’autres formes dans les médias.

Pour tous ceux et celles qui pensent de poursuivre ce programme, je vous dirais de ne vous privez pas de l’occasion d’obtenir une formation incomparable au niveau de la maîtrise. Avec les outils et les théories dont je suis équipé, les activités telles que regarder des films étrangers et voyager ont une nouvelle signification. Cet automne, je commence mon doctorat en pensée sociale et politique à l’Université York; et je peux dire que cette maîtrise a rendu cette poursuite académique possible et a renouvelé ma passion pour les sciences humaines et sociales. » – Marcelle-Anne Fletcher (traduit d’anglais)

 

 

« Je suis en train de poursuivre mon doctorat en sciences humaines à l’Université York. Je souhaite d’explorer les diasporas digitaux et l’activisme digitale (dans le cadre des humanités digitaux) au cours de ma thèse. Je suis également étudiante et assistante pédagogique (TA pour le cours de base « Science and Humanities »). La maîtrise en littératures et cultures du monde m’a énormément aidé en me fournissant l’exposition académique que j’avais besoin pour être accepté dans mon programme actuel. Être un programme de maîtrise véritablement interdisciplinaire de seulement un an, il a ouvert un évantail de domaines à choisir. Finalement, le programme a des professeurs des membres du personnel vraiment exceptionnels qui s’efforcent à soutenir vos besoins tout au long du programme et après. » – Nanditha Narayanamoorthy (traduit d’anglais)

 

 

 

« Je suis un des étudiants italiens qui ont participé dans un accord entre l’Université d’Ottawa et l’Université d’Udine en Italie.

Je suis au moment une professeure d’anglais à Honda Italia (même si la situation d’emploi en Italie ne soit pas idéale, j’ai pu trouver un emploi juste après mon année d’études au Canada dans le programme de maîtrise en littératures et cultures du monde (LCM)). Le diplôme LCM a enrichi mon cursus et élargi mes points de vue et observations sur les différents sujets abordés dans les cours. L’obtention du diplôme LCM était obligatoire pour accomplir mes études en Italie. Ce fut une année difficile et adapté à une culture complètement nouvelle et au système d’études différent du Canada était un peu difficile, mais je suis très fière d’y être parvenue ! Maintenant je sais que la porte est ouverte pour de nombreuses possibilités au Canada au future, même si, pour le moment, j’aimerais passer du temps en Italie ou en Europe (mais vous ne savez jamais ce que l’avenir vous réserve !). » – Eliana Fortunato (traduit d’anglais)

 

« Ce programme était idéal pour moi puisqu’il réunissait des domaines d’étude qui me passionnait. Il m’a également permis de suivre des cours en soirée, après le travail, et à temps partiel. Commencé en septembre 2012, je l’ai terminé en août 2016 à la soumission de mon mémoire de maîtrise. J’encourage celles et ceux qui sont sur le marché du travail et qui songent à faire des études de maîtrise à temps partiel d’explorer le programme LCM. En quelques mots, c’est Internationalization at home! Ce programme vous permettra d’élargir vos horizons grâce entre autres aux volets international et interculturel qu’il comporte. Un grand, très grand merci aux membres du corps professoral qui m’ont enseigné et qui ont partagé sans réserve leurs connaissances et leur passion : May Telmissany et Douglas Clayton (automne 2012); Agatha Schwartz (hiver 2013); Rebecca Margolis (automne 2014); Richard Sokoloski (hiver 2015) et Joerg Esleben (hiver 2016). Un merci tout particulier à la professeure Margolis, ma directrice de mémoire, et à la professeure Schwarz, la seconde lectrice. » – Line Bissonnette

 

« Je travaille présentement comme data analyst pour une compagnie globale qui cherchait quelqu’un de polyvalent et capable d’apprendre rapidement beaucoup de choses. Le caractère intensif de la maîtrise en littératures et cultures du monde est ce que j’ai mis en avant. Le fait que le programme touche à tellement de domaines était également un atout puisque ça démontrait que j’avais des intérêts diversifiés et que je suis capable de jongler avec des concepts différents (dans mon job je dois être capable d’analyser les problématiques de tous les départements, de la productions en imprimerie aux ventes, du service à la clientèle à la logistique, et ce tout en prenant en comptes des facteurs tant humains que techniques ou financiers). » – Agostino Delannoy

 


 

 

« La maîtrise en littératures et cultures du monde m’a permis de découvrir une de mes passions – l’identité culturelle (surtout en situation de bilinguisme). Ceci m’a permis d’en apprendre davantage sur moi-même et aussi sur ce que le bilinguisme peut avoir comme effet sur l’identité d’une personne. Aujourd’hui, j’habite en Espagne et j’enseigne l’anglais langue seconde à de jeunes Espagnols tout en apprenant à mon tour une nouvelle langue. Je baigne toujours dans le bilinguisme, voire le trilinguisme ! » – Julie Mongeon

 

 

 

 

 

Cérémonies de convocation